jeudi 2 juin 2011

New York - carnet de voyage #3

Avant de terminer ce carnet de voyage déjà repéré par un guide gratuit de New-York en ligne (voir le premier commentateur du billet précédent), je vais auparavant contenter mon ami belge Titi qui s'inquiétait de mon incapacité à toucher une nouvelle belle main au poker ;)

Voici une nouvelle quinte flush me permettant de déstaquer le vilain qui s'était accroché jusque là :

Mais revenons à nos oignons (de hamburger) et approchons nous des nuts au fil de mes impressions de voyage.

Impression carré:

Ce qui m'aura scotché, ce n'est pas tant la hauteur des grattes ciels  new-yorkais qui ont depuis longtemps perdu leur place au panthéon des plus hautes constructions humaines, mais plutôt l'architecture de certains d'entre eux, particulièrement remarquable.

J'en retiendrai deux, tout d'abord la plus haute tour du Rockefeller Center ci-contre. La vue au sommet (le Top of The Rocks) vaut le détour paraît-il même si nous avons préféré la montée à l'Empire State Building.

Le second que je pose ici porte le nom d'un probable candidat à la maison blanche cet automne, la Trump Tower.

En zoomant sur la partie basse, on se rend compte que les architectes ont carrément planté une forêt sur les terrasses des 20 premiers étages de la tour.

L'effet est assez sympa.



Impression quinte flush:


Toujours à propos de buildings remarquables, un détour s'imposait par Ground Zero et le chantier permanent qui y règne depuis la catastrophe.
Cinq tours sont en construction pour remplacer les immeubles détruits, la plus haute surpassera les tours jumelles en hauteur cependant son nom n'est toujours pas choisi.
Initialement elle devait se nommer Liberty Tower avant qu'un imbroglio avec des businessmen chinois souhaitant acquérir 20 étages d'un coup n'ait remis en cause ce choix ... business is business ... pauvre Amérique.

Nous avons visité le mémorial aux victimes du 11/9, ce petit musée laisse une impression de malaise que je ressens à chaque fois que je regarde ou lis quelque chose à propos de cette tragédie.
Malaise vis à vis des familles des disparus, et malaise plus grand encore en songeant à qui le crime a profité (je n'en dirai pas plus).
Ci-contre la sculpture présente en bas des tours jumelles, elle s'en est sortie presque intacte mais les impacts visibles nous replonge au coeur de la tragédie.



 
Impression quinte flush royale LES NUTS :
 
Je vais quand même terminer par une note positive sur la ville et le pays avec LE symbole immanquable, la Statue de la Liberté.
Pour la petite histoire, la genèse de ce monument est entièrement française puisque il s'agit d'un cadeau offert au peuple américain par la france. Ce que l'on sait moins, c'est que certains des mécènes français de l'oeuvre y voyaient un gigantesque bras d'honneur aux dictatures européennes de l'époque, la liberté vous salue de l'autre côté de l'Atlantique !
Dernier cliché et c'est incontestablement les nuts de ce voyage trop vite achevé, il s'agit tout simplement de la vue de notre fenêtre de chambre d'hôtel.
Chaque soir nous admirions l'Empire State illuminé et chaque matin ce même haut lieu New-Yorkais nous saluait au saut du lit, elle est pas belle la vie à New York(*) ?

Définition détournée:
(*)New York : Ville réputée pour ses grattes ciels. On en compte une centaine et des poussières...

10 commentaires:

  1. et en plus, avant ta quinte flush, tu venais de gagner avec un full aux rois par les 3 ?! :D

    +1 pour "a qui le crime a profité", je n'en dirai pas plus ;)

    je suis fan absolu de tes définitions détournées, je te l'ai déjà dit ? ^^

    RépondreSupprimer
  2. Me voilà rassuré :).

    Parfois, je t'envie ... je ne sais pas pourquoi (ce n'est pas pour les qfr, mais pour les voyages ...) ...

    Nice post Mister

    RépondreSupprimer
  3. Ca donne envie !
    Peut être à mon programme en 2012 ;)

    RépondreSupprimer
  4. Je suis totalement d'accord Eiffel pour les définitions détournées, j'ai ri tout seul devant mon PC là :-)

    RépondreSupprimer
  5. @Bastien & Eiffel: merci pour les défdét même si là j'ai hésité à poster celle-ci qui est un peu limite niveau humour noir, mais il faut savoir rire de tout non?

    @Titi & Raul: les voyages rappellent la jeunesse, hein les vieux ?

    Sinon, je suis atteins du même syndrôme que Nantais, blogger/google ne reconnait plus mon compte google pour les commentaires grrrrrrrrr

    RépondreSupprimer
  6. Ta définition détournée est une perle d'humour noir, perso j'adore. Tu donnes envie de prendre des vacances... :)

    RépondreSupprimer
  7. j'aimerais bien un jour découvrir new-york :/
    tu nous as bien fait voyager, merci !!!

    RépondreSupprimer
  8. @zara et steph merci, content que le récit vous ait plu

    RépondreSupprimer
  9. Superbe CR qui ne fait que confirmé mon envie de visiter cette ville, par contre ta définition détournée est un peu limite ce coup-ci, c'est un truc à blésser des parents de victimes... Pour ma part ça m'a fait marrer mais quand même fallait oser lol

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour,
    Je découvre ton blog, c’est super!! j’envisage pour mon prochain voyage de partir au New York,
    ton récit et tes photos me confirment que je fais le bon choix. Youpiiiiiiiiiii !!!!!

    RépondreSupprimer

Un petit mot ?