lundi 23 juillet 2012

Déstackés

(libre adaptation sur l'air de "Disparue" de JP Mader du célèbre tube de Rincevent interprété par Mama)
Dé ... stakés, ils nous ont dé ... stakés.
Dé ... stakés, ils nous ont dé ... stakés.
Toute la soirée.
Nos jetons se sont envolés.




Rien à faire contre Mama AnneSofi et Papa Rincevent, ils nous ont mis la misère lors de la manche 6-max dominicale du championnat Bloggers & Co.
Heureusement encore que c'est mon collègue SBO qui l'emporte lors d'un tête à tête épique (et pique et colle au gramme), le cochon m'ayant craqué mes beaux valets un peu tôt dans le tournoi à mon goût (çà va se payer ^^).


Et pourtant, et pourtant ... les signes favorables s'étaient accumulés au détour des rues Florentines lors de mon weekend touristique avec madame, jugez-en :


Le Raoul de florence


ElPeruviano, un homme multi activités

Petite parenthèse, c'était quoi cette climatisation(*) toute pourrie en France ce week-end ? nous avions (lol) décollé vendredi à 28°C, temps magnifique entre 37 et 32°C à Florence tout le weekend, et dimanche soir retour à Lyon il faisait à peine 21°C à la descente de l'avion, oh on est en juillet ou bien ?

Définition détournée:
(*)Climatisation: ventilation hiérarchique en milieu professionnel entre les managers qui brassent de l'air et ceux qui vous le pompe.

6 commentaires:

  1. Les jolis déstackages des vacances
    Merci Mama, Merci Papa,
    Toutes les s'maines j'voudrai qu'ça recommence
    Youkaïdi, aïdi, aïda :)

    RépondreSupprimer
  2. Tu pars avec Florence et tu nous invites même pas ?? ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi suis parti avec Florence, et ça a fini dans un mur!

      Supprimer
  3. lol la def détournée lol
    @D8, celle-là est limite... MDR

    RépondreSupprimer

Un petit mot ?